LA NAVETTE DE CENTRE-VILLE EST DE RETOUR A SARLAT

Depuis vendredi 12 juillet, il est de nouveau possible de se rendre dans le cœur de la cité médiévale sans se soucier du stationnement.

Environ 5 000 passagers en 2016, 8000 en 2017 et 11000 l’été dernier… Plus personne aujourd’hui n’est sceptique quant à l’utilité de la navette mise en place par l’association des commerçants Avenir Sarlat. Elle a repris son service estival vendredi 12 juillet et assurera ses rotations jusqu’au samedi 24 août inclus.

Samedi 13 juillet au soir, la navette avait déjà transporté plus de 270 personnes, démarrant avec succès sa sixième saison.

« Depuis l’an passé, nous avons fait de gros efforts de signalisation, explique Sandra Roche, salariée permanente d’Avenir Sarlat. Des panneaux informant de l’existence de la navette ont été placés à chaque entrée de la ville et de toute évidence, la communication s’avère efficace. Les gens s’habituent aussi et de nombreux étrangers sont rompus à ce genre de service. Le nombre de passagers va crescendo et l’objectif de l’association reste le même : faciliter l’accès au centre-ville et à ses commerces à tous les visiteurs. »

Objectif : faciliter l’accès au centre-ville et à ses commerces à tous les visiteurs

Il faut dire que le dispositif présente beaucoup d’avantages. Se garer en ville peut rapidement s’avérer compliqué, voire très compliqué les samedis et mercredis matin pendant les marchés (ces jours-là à partir de fin juillet, deux autocars assureront les rotations). Tourner en rond et finalement se garer très loin, devoir marcher avec des sacs et des paniers pleins, stresser face à l’heure qui tourne et craindre le verdict de l’horodateur, risquer l’amende… Tout ceci n’est pas en adéquation avec une approche sereine de la cité.

Un très bon plan

Les automobilistes qui arrivent par la route de Montignac, celles des Eyzies ou de Souillac sont invités à se rendre à l’ouest de la ville – route de Bergerac – pour rejoindre le parking du lycée Pré-de-Cordy. Le stationnement y est gratuit, il y a des chaises à l’ombre, un distributeur d’eau et des bonbons pour les enfants, des cigales, des toilettes… Le car est climatisé, le trajet est sans encombre jusqu’à la place du 14-Juillet, au bas de la Traverse.

Les usagers utilisent la navette pour avoir l’esprit tranquille, ajoute Sandra. La majorité d’entre eux partent pour la demi-journée mais certains aiment profiter du temps qui leur est ainsi offert. Des courses sur le marché ou dans les magasins, un déjeuner au restaurant le midi, une visite de la ville… Et ils ne reviennent qu’avec le dernier retour pour récupérer leur voiture. »

>> Pratique

La navette circule jusqu’au 24 août inclus, du lundi au samedi avec des rotations toutes les demi-heures, entre le parking du lycée Pré-de-Cordy et la place du 14-Juillet, de 9 h 30 à 19 heures (dernier retour). Le tarif est de 3 euros par personne (aller-retour), le transport est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Les sacs, poussettes et fauteuils roulants peuvent être placés dans la soute de l’autobus. Contact : Avenir Sarlat, tél. 06 72 46 89 28.

>> Des informations touristiques à glaner au chalet

Par convention avec l’office de tourisme (OT), le chalet qui matérialise la station de la navette est également un poste avancé de l’OT, auprès duquel les visiteurs peuvent s’informer sur les richesses de la ville et recevoir de précieux conseils pour les découvrir. Pour remplir cette mission, deux étudiants sarladais se relaient (ou officient ensemble les jours d’affluence) face à l’entrée de leur ancien lycée : Émily Thomas, étudiante en commerce à Bordeaux, et Benjamin Castant, étudiant en kiné à Limoges. Ils avaient déjà rempli cette fonction durant une saison.